Le mystère du bronzage pour les Chinois

Par Chunyan, Paris, 2012-10-29

Aujourd’hui, le bronzage est une mode en France. On essaie de bronzer par tous les moyens : la mer, le ski, des produits et des centres de bronzage,… En été, à Paris, dans le même objectif, des femmes se mettent en maillot de bain dans les parcs.

(Photo prise à Arcachon, juillet 2012)

C’est presque un mystère pour les Chinois ou plus généralement les Asiatiques, et notamment pour les filles ou les femmes. Nous ne comprenons pas pourquoi les Français payent le bronzage, car nous recherchons exactement l’opposé : de manière générale nous voulons éviter d’avoir une peau bronzée, ou nous faisons tout pour avoir une peau blanche à tout prix. Dans les grands « shopping malls » ou les aéroports en Chine, les produits de blanchissement sont parmi les produits qui marchent le mieux. En été, des filles chinoises marchent dans la rue en portant un parapluie, pour éviter au maximum le contact avec la lumière du soleil. Récemment, selon un reportage sur lemonde.fr, il y avait des Chinois qui mettaient même le « face-kini » sur les plages de Qingdao pour ne pas bronzer.

(Source de la photo : Lemonde.fr, le 20 août 2012)

Pourquoi les Chinois ont tellement peur du bronzage ? C’est un mystère pour les Français. En France, une peau hâlée est considérée comme une peau naturelle et sensuelle, mais le plus important, est que cela reflète aussi une image de vacances à la mer ou au ski, un pouvoir d’achat permettant de se payer des vacances et de partir loin, ainsi qu’un style de vie aisé et un certain statut social. En Chine, le blanchissement reflète une image élégante, tandis que le bronzage est associé à l’image des paysans qui travaillent dans les champs ou de tous ceux qui ont besoin de travailler longtemps et laborieusement sous le soleil.

Pourtant, au 19ème siècle, le bronzage n’était pas encore valorisé en France. Les aristocrates voulaient conserver une peau blanche pour se différencier des paysans qui brunissaient dans les champs. Dans certaines couches de la société, on se protégeait du soleil grâce à des vêtements longs, une ombrelle, un chapeau (enfant à l’arrière plan), comme illustré ci-dessous dans le tableau de Claude Monet – « La Promenade » réalisé en 1875.

(Source de la photo : Wikipedia)

C’est à partir des années 1930 que le bronzage devient une mode incontournable en France notamment grâce à Coco Chanel qui prit accidentellement un coup de soleil sur la Côté d’Azur en 1920 et à la chanteuse métisse Joséphine Baker de la même période. Par ailleurs, la révolution industrielle et l’automatisation des travaux dans les champs ont permis à plus de gens de travailler en usine et aux paysans d’être moins exposés à la lumière du soleil. L’apparition des congés payés a également facilité l’accès aux vacances. Le bronzage n’est alors plus considéré comme un symbole de pauvreté et de labeur, mais un symbole de beauté, de sensualité et de réussite.

Conclusion : l’évolution des critères de beauté est fortement influencée par l’évolution de la société, que ce soit en France ou en Chine. Dans le futur, les Chinois commenceraient-ils eux aussi à apprécier une peau hâlée ? L’avenir nous le dira !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>